chroniques d'un esprit saint

Rien de bien prétentieux malgré le titre pompeux je raconte ma vie en mots ou en images...Rien de plus rien de moins!.................... http://www.myspace.com/chichirun..................... http://www.facebook.com/profile.php?id=896365623

Nom :
Lieu : tln, var, France

01 novembre, 2006

On ne badine pas avec l'amour

Depuis pas mal de temps, je me suis rendue compte de quelque chose. Je ne sais pas du tout si c'est moi qui produit cet effet ou si c'est quelque chose qui se réalise chez tout le monde, ou même uniquement chez quelques personnes. En tout cas pour moi c'est une évidence. J'ai remarqué que plus je connaissais intimement les gens, plus eux mêmes me connaissaient bien et moins finalement nous ne nous aimions.
Je constate ce fait en particulier avec ma famille proche: nous nous connaissons depuis très longtemps, depuis toujours et finalement ce que je vois de nos relations c'est assez peu de sentiments louables, beaucoup d'hypocrisie, énormement de reproches et de rancoeurs mal acceptées.
Aussi je me pose des questions pour l'ensemble de mes autres relations proches: est ce qu'une certaine intimité, de la proximité pourrie-t-elle forcement les realtions longues? Et est ce un fait inéxorable et contre lequel on ne peut pas agir?
Pourtant une relation amoureuse ou amicale, intime et complice, est une chose très attrayante, et developper ce genre de relations est une quête pour chacun d'entre nour... Mais est ce possible d'obtenir cela? L'humain ne porte-t-il pas en lui l'égoïsme et le dégout ultime des défauts des autres?
Aujourd'hui j'en crois pour preuve que mes relations amicales les plus réussies sont celles qui se développent sur la distance. Alors sincerement je me pose la question: suis je capable de faire mieux que de cohabiter avec mes semblables?
Suis-je capable de ne pas faire avorter de relations rien qu'en désirant les développer?
En définitive: l'être humain est-il capable d'aimer quelqu'un longtemps, pour ce qu'il est, et ce même apres avoir découvert tout ce qui faisait l'autre?
Peut-on aimer de près les forces et les faiblesses des autres?

1 Comments:

Anonymous sand said...

Je pense que c'est faisable d'aimer longtemps une personne tout en acceptant ses faiblesses et ses defauts. Le probleme selon moi est que la plupart des gens prennent pour acquis les relations qui comptent le plus pour eux et ne font plus d'effort a un moment.Quitte a blesser la personne aimee, puisque trop de gens compte sur le pardon. Apres c'est vrai aussi que c'est parfois plus facile pour certaines relations de perdurer a distance. En meme temps, perdurer a distance c'est faire un effort pour certains, mais aussi plus facile pour d'autre. Tout depend..En gros c'est la facon de penser de chacun qu'il faut remettre en cause et ne pas generaliser. Quand on revivra a moins de 50km l'une de l'autre on verra ce que ca donne :) enfin, si ca arrive un jour...lol
puis pour conclure: "L'erreur est humaine, le pardon divin" A. Pope... a mixer avec "On pardonne tant que l'on aime" de La Rochefoucault... Je m'eloigne un peu du sujet, mais tu comprends surement.

02 novembre, 2006  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home